14/02/2008

L'accouchement des bébés!

Le 21 décembre, en me réveillant, je ne sais pas trop quoi penser. Tout se mélange un peu, des sentiments, des émotions, de l'impatience, des appréhensions. Jacques arrive rapidement et contribue à un peu d'apaisement. Commence une assez longue attente que nous partageons.

Les événements se précipitent lorsqu'à 11h45, l'infirmière (une amie d'enfance) arrive me disant que l'on m'attend au bloc rapidement! Elle est pressée. La succession des événements me permet de ne pas trop stresser. Elle m'annonce également une bonne nouvelle: si j'accepte d'être transportée sur un brancard plutôt qu'en lit (trop large), je pourrai aller voir les bébés en néonat après l'intervention. Le choix est vite fait!

Nous descendons, Jacques qui est toujours à mes côtés est d'un grand soutien. Une fois arrivés au quartier opératoire, nous attendons seuls dans une espèce de box, que tout soit prêt. L'adrénaline retombe et alors que tout se précipitait, nous vivons un moment d'arrêt un peu difficile à gérer.

Je pose une dernière fois les mains sur mon ventre. Un dernier contact, un dernier geste tellement répété pendant plusieurs mois, une dernière grande intimité qui va s'achever.

Et puis, nous partons au bloc. Nous croisons beaucoup de monde en uniforme vert. Jacques part se changer, mettre des habits stériles.

Il y a tellement de gens que lorsqu'il rentre dans la salle habillé en vert, je lui dis: "bonjour monsieur"...... outre ma gène, ça a le mérite de détendre l'atmosphère.

Nous avions émis beaucoup de souhaits pour l'arrivée des bébés et plusieurs sont entendus. Par exemple, Jacques peut rester pour la rachis. Le chef anesthésiste a accepté sans difficulté.

Je m' assois au bord de la table, Jacques face à moi et l'anesthésie a lieu sans que je m'en rende vraiment compte. Ils me reccouchent et les effets apparaissent rapidement. Sensations que je ne connaissais pas. Jacques m'aide beaucoup pour ce moment que j'appréhendais tant. Il est là à ma tête , indispensable.

Il y a beaucoup de monde mais je ne m'en apperçois pas. Je suis allongée avec un champ stérile qui m'empêche de voir. L'ambiance est calme et détendue. Je ne me sens pas très bien (vertiges, respiration difficile...) C'est un moment important, incroyable d'intensité et difficile à gérer pour moi. Mais j'arrive à m'apaiser en parlant des bébés avec Jacques. C'est proche, dans quelques minutes, ils seront là, visibles...

Le gynécologue arrive avec entrain, comme à un r-v longuement attendu. Ca y est, on y est! J'ai peur, peur de ce que je vais sentir ou pas. J'ai envie d'accompagner les bébés mais mon esprit vagabonde. Je voudrais tout gérer mais finalement j'opte pour laisser aller. J'ai beaucoup de sensations physiques. Je sens qu'ils sont en train d'intervenir mais aucune douleur ne me parvient. C'est plus long que je le croyais pour arriver jusqu'aux bébés. Et puis le gynécologue nous demande enfin le prénom de la petite fille de gauche... J'étais tellement persuadée que Lison sortirait première que je lui demande s'il ne confond pas la gauche de la droite!! Non, Soline naît!!

Nous l'entendons et nous la voyons, très énergique. Rapidement, Lison naît à son tour, tout aussi tonique.

Ca prend un peu plus de temps pour Gaspard qui est plus haut. Je ressens les mouvements pour aller "le chercher". Le gynécologue baisse le champ stérile pour le mettre contre moi. Je le sens, nous le touchons, nous l'embrassons. Tout le monde est émerveillé devant tant de vie, nous les premiers.

C'est une sensation indéfinissable. Tellement différente des accouchements que nous avions vécu mais tout aussi forte. Comme tout va bien pour les bébés, ils nous les ramènent dans des couvertures chauffantes un à un. Juste quelques secondes mais le temps s'arrête. C'est un souvenir magnifique. La preuve que nos bébés vont bien et un premier contact quelques minutes seulement après leur naissance: à 13h01, 13h02 et 13h04!!!

Ils sont si beaux, je suis très émue.

22:45 Écrit par jacques et fabrina dans naissance | Lien permanent | Commentaires (14) |  Facebook |

Commentaires

Super de nous raconter ces précieux moments. Encore toutes mes félicitations à vous pour votre courage et à votre époux d'avoir été si coopérant. Vous avez bien mérités le bonheur qui s'en est suivi. Vous êtes une famille formidable !

Écrit par : Ninon | 15/02/2008

merveilleux et merci je n'ai pas eu la chance de porter un bébé dans mon ventre et de le mettre au monde mais bizarement, j'ai eu des peurs des sensations de bonheurs intenses et j'ai eu la sensation de me liquéfier quand mon fils s'est avancé vers nous, j'ai su que mes douleurs mes souffrances et celles de mon mari étaient finies. Petit homme de dix ans qui nous a adopté et nous donne tout le bonheur du monde depuis 16 ans. C'est un homme équilibré qui fait notre fierté. Nous avons l'impression qu'il a toujours été près de nous. Chez nous la cigogne est un DC 10 de la compagnie VARIG (Brésil). Le chemin fut long, le vol interminable mais le serrer dans nos bras quel bonheur inoubliable.
C'est avec chaque fois autant d'émotion que je prends de vos nouvelles. Vous êtes un vent de fraîcheur et d'amour dans ce monde si dur et inhumain.
Encore merci et bonne continuation à vous huit.

Écrit par : jeannine | 15/02/2008

Cette fois, ça y est : vous avez réussi à me faire pleurer ... Merci pour ce partage d'un moment si unique!

Écrit par : Maman Grenouille | 15/02/2008

Euh que dire après..; Pas grand chose... Quel moment magique. Merci !

Écrit par : Nirvana | 15/02/2008

Bravo Ca y est... je ne vous connais pas mais je suis votre merveilleuse aventure depuis quelques mois maintenant sans jamais m'être manifestée.

Ca y est... vous m'avez fait pleurer pour de bon. Je vous ai lus jusque là, admirative devant votre courage, heureuse devant votre si belle famille, émerveillée devant l'extraordinaire de votre situation, soulagée que tout se soit bien passé.
Votre commentaire d'aujourd'hui me rempli d'émotions.
Bravo, bonne continuation et félicitations à toute la famille !

Écrit par : Françoise | 15/02/2008

MERCI... ... de nous faire partager ces moments d'intimité et de bonheur absolu! Que dire de plus, tout va pour le mieux avec les bébés et ils changent énormément quand on voit les photos.
Merci encore de nous laisser vivre ces instants magiques via Internet.
Bon week-end à toute la famille!

Écrit par : Christine | 15/02/2008

ENCORE Encore beaucoup d'émotion,plus profonde que les autres fois et c'est normal
C'est avec une sentation que je ne sais pas comment exprimer que j'ai lu votre récit : beau,attendrissant,poignant
Zut ,je crois que j'ai oublié mes lunettes !
Merci,merci de nous faire partager ces moments intimes de grand bonheur.
Bon wd à vous tous et à bientôt
jacqueline

Écrit par : jacqueline dassy | 15/02/2008

ENCORE Encore beaucoup d'émotion,plus profonde que les autres fois et c'est normal
C'est avec une sentation que je ne sais pas comment exprimer que j'ai lu votre récit : beau,attendrissant,poignant
Zut ,je crois que j'ai oublié mes lunettes !
Merci,merci de nous faire partager ces moments intimes de grand bonheur.
Bon wd à vous tous et à bientôt
jacqueline

Écrit par : jacqueline dassy | 15/02/2008

Que d'émotion, magnifique récit, comme maman grenouille (qui est aussi maman tout court et babou de Maxime), j'en ai les larmes aux yeux. Merci d'avoir partagé cela avec nous...

Écrit par : Nathalie et Maxime | 15/02/2008

Merveilleux Nous suivons votre aventure depuis quelques mois, votre réçit est très émouvant. Vous venez de m'enlever un poids énorme car je suis enceinte de mon premier bébé. elle sera la dans 7 semaines et 80% de chance que ce soit une césariènne. Grace à vous c'est le coeur léger que je me prépare à ma grande aventure. Alors Félicitation pour votre merveilleuse famille et un grand merci.

Écrit par : stéphanie et Samuël | 16/02/2008

félicitation quand j'y repense ça c'est passé exactement comme vous sauf que mon mari n'était pas là pour assister à la naissance des triplés. je vous souhaite beaucoup de bonheur.

Écrit par : nelchrma | 18/02/2008

houllaaa... ...je suis toute emue apres un tel récit
entre mes accouchement précédent et le prochain qui arrive, mon esprit vagabondait, tout en etant bien avec vous dans la salle d'accouchement... (mais toute petite pour pas vous derangez... ;) )

je vous ajoutes a mes liens favoris, je souhaite vraiment voir la suite!

Écrit par : caro_ | 19/02/2008

Merci ... pour ce beau récit.
Alors voici un petit texte que je viens de découvrir.
Bébé un, bébé deux, bébé trois,
C'est le branle-bas de combat...
Trois petits corps à vêtir,
Trois petites bouches à nourrir,
Six petits pieds à chausser,
Six petites mains à laver,
Parents épuisés, parents débordés,
Mais parents comblés et émerveillés
A la puissance trois,
Bébé un, bébé deux, bébé trois...


... plus les trois grands...
Votre bonheur est donc à la puissance six!

Bisous à vous 8!

Écrit par : Anne-Christine | 21/02/2008

un petit coucou
cela faisait longtemps qu eje n'étais pa svenu lire ton blog fabrina par manque d etemps
que d'émotion de lire ce récit
a cette lecture je revis la naissance de Coline, Emma et Baptiste avec le seul regret qu emon mari se soit vu refuser l'accès au bloc
28 mois après nous n'arrivons toujours pas à acceper ce refus
néanmoins mon mari était dans la salle d'à coté et à assissté à toute la pris ene charge avec les pédiatres.
bravo pour ce recit il m'émeut
bises à tous le s8
poupou

Écrit par : poupou | 24/02/2008

Les commentaires sont fermés.