20/04/2011

Des racines et des ailes

Nous aimons tout particulièrement cette émission. Je suis en admiration devant ces gens qui sont passionnés par leur patrimoine et sont prêts à tout pour le protéger, l'enjoliver. Ils y consacrent leur temps, leur énergie et parfois (ou plutôt souvent) leur argent.

Lors de la dernière émission, je me suis sentie tellement en décalage, un peu envieuse du temps qu'ils peuvent consacrer à leur passion. Je me suis sentie vide de cette passion, de cette étincelle qui les anime. Je n'ai pas le temps de vivre une passion et si je l'avais, je n'en aurais peut-être pas l'énergie. (ne parlons pas de l'argent car ce n'est pas une valeur en laquelle je crois).  Et puis cette émotion, cette réflexion a fait son chemin jusqu'à ce que j'en arrive à l'idée suivante:

pour être sincère, j'ai parfois envie de taire le nombre de mes enfants, la particularité de notre famille très nombreuse. De ne pas me faire définir au départ de cette réalité. Mais finalement, il s'agit bien là de mon patrimoine. Mes enfants font ce que je suis, sont mon existence. 

Comme beaucoup de femmes, le jour viendra peut-être où j'aurai besoin de (où je pourrai)  me définir autrement que comme mère, exclusivement. Le jour viendra où j'aurai à coeur de découvrir une passion, un cheval de bataille mais lorsque mes enfants voleront de leurs propres ailes. On en revient à notre propos.

La majeure partie de mon temps est consacrée à l'éducation de mes enfants parfois au bord de l'étouffement. Mais n'est ce pas comparable au propriétaire d'un magnifique château qui en consolide les fondations. Qui se sent responsable de ce patrimoine qui lui appartient pour une petite période. Qui sait que son temps passera mais qui fait tout pour que ces/ses pierres soient plus solides, qu'elles vivent encore longtemps.

 

Que de frustrations accumulées de ne pouvoir consacrer plus de temps à autre chose que mes enfants.

Je fais maintenant  le voeux de me sentir plus en accord avec cette façon de penser, de la vivre et d'y croire plus encore. De faire de mon rôle de maman un engagement sur la vie, un enracinement solide pour qu'un jour mes enfants prennent leur envol. Mon tour viendra alors où depuis mon nouvel engagement, me rappelant mes racines, je pourrai les observer voler haut et bien.

 

Certains diront mais c'est bien normal, toutes le mamans du monde font ça! Je suis d'accord, c'est bien pour cette raison que je me lève tous les matins, c'est bien avec les projets et obligations de maman du lendemain que je me couche tous les soirs.

Mais il me plaît à penser que mes enfants sont ma passion du moment.

 

images.jpeg



14:16 Écrit par jacques et fabrina | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook |

Commentaires

J'apprécie beaucoup votre réflexion et particulièrement la dernière phrase. Etre mère... un vrai bonheur quelque soit l'âge de l'enfant (ou des enfants). Bonne fin de soirée et bonne nuit à toute la famille. Bisous.

Écrit par : Christine | 20/04/2011

Et bien, moi, je trouve que vous avez aussi votre château : vos 6 enfants.
Et ce château, par l'éducation que vous dispensez, vous le consolidez jour après jour.
Puis viendra le jour ,où chacun à leur tour, ils prendront leur envol et ce jour-là vous serez fière et contente du travail accompli.
Bonne fin de soirée et bonne nuit.
jacqueline

Écrit par : jacqueline | 20/04/2011

Ton cœur de maman a parlé, et je te rejoins dans la définition de la passion du moment :) respect ! biz

Écrit par : cécile | 21/04/2011

oui, 6 enfants, c'est comme un château, à entretenir, à construire, à réparer ...... oui, votre famille a une particularité, mais si tu savais, ici, rien que quand je dis que j'en ai 4, on est regardé comme des extraterrestres, alors, je te comprends ..... oui, mes enfants sont ma passion , mais des fois, une envie de "vivre" pour moi passe, mais pour le moment n'a pas le temps de s'installer ....... ils grandissent, du temps se libère pour moi, pour nous , chaque chose en son temps ! et viendra un jour où nous n'aurons que du temps pour nous et je crois que nous le regretterons un peu .........

Écrit par : Nathalie | 21/04/2011

Moi, je vous dis tout simplement "chapeau" ! Bonnes fêtes de Pâques et bonnes retrouvailles avec le grand fiston.

Écrit par : Ninon | 21/04/2011

super récit ! je me retrouve dans vos ecritures
moi j'ai envie de calme actuellement
bonne continuation et merci de votre reponse par e mail de la derniere fois
béa

Écrit par : langlois | 22/04/2011

bien sur vous n'avez pas de temps rien que pour vous, ni même vous deux mais quelle richesse malgré les difficultés de mener une barque où se trouvent 6 moussaillons qu'il faut mener à bon port : le départ de leur vie d'adulte.
Pour ma part la nature ne m'a pas permis d'être maman, j'ai du temps pour moi et comme j'en ai de trop j'en consacre une partie aux autres mais je ne verrai jamais un oiseau qui serait un peu de moi voler de ses propres ailes;il vous faut du courage, de l'énergie, penser à tout et ce n'est pas facile tous les jours mais vous pouvez recevoir le matin un bisou plein de confiture sur la joue, donner un bisou sur un bobo, recevoir un bouquet de pissenlits ceuillis avec amour... - je viens souvent sur votre blog, je vous admire beaucoup et j'ai juste envie aujourd hui de vous dire vous êtes formidable, courage dans les moments difficiles et je vous souhaite beaucoup de bonheur à toute la famille. je vous embrasse

Écrit par : raymonde | 24/04/2011

Votre post m a fait réfléchir, en effet moi aussi je ressens parfois ce sentiment de frustration, j ai 4 filles de 2 à 10ans, et parfois l impression de ne vivre ma vie à travers elles, alors je me pose des questions quant à mes choix....et là je lis le commentaire de Raymonde et tout est clair!

Écrit par : Delphine | 26/04/2011

vous avez raison, bravo oui vous construisez vous aussi des fondations solides pour l'avenir de vos enfants
et vous ne faites pas comme les autres meres ou tout du moins celles qui ont fait le choix (ou qu'il ne l'ont pas eu !) d'avoir 1 ou 2 enfants
car c'est plus simple et svt elles travaillent et ne font et voient grandir leurs enfants qu'a distance pour ces femmes là (que je respecte attention) sont meres a 20 % ou 40% mais vous c'est du 100 % c'est bien different me semble t il!
alors je comprend votre decouragement parfois votre envie d'autre chose ! mais vous avez les plus beaux bonheurs que le bon dieu peut vous donner , et cela passera alors parfois quand le decouragement vient, souffler un pêu expliquez leur , trouver 2 min de repit et regardez les : c'est votre vie! vous accomplissez ce qu'il ya de plus dur sur terre elever faire grandir des enfants pour cela ni diplome ni salaire parfois meme bcp d'ingratitude mais le retour sur investissement quand grand ils sont accomplis est ENORME alors courage et bravo !

celine 3 enfants a l'etat civil (mais 5 dans sa t^te) qui patiente d'agrandir sa famille ...

Écrit par : celine | 06/05/2011

J'ai ajouté quelques lignes à la fin du post.
Bon we.
Fabrina

Écrit par : Réponses aux questions | 06/05/2011

Cela doit faire 2 ans que je vagabonde de temps à autre sur votre blog, et une paire de jumelles est venue agrandir la fratrie il y a quelques mois...c'est contagieux ???
En tous cas, j'aime beaucoup votre façon d'appréhender votre rôle à la tête de cette si belle famille. C'est effectivement un job à temps plein, on manque parfois un peu d'air, mais l'enjeu est si beau, et vos enfants ont l'air si joyeux et plein de vie, c'est la plus belle des récompenses !
Alors juste bravo !

Écrit par : kerjoyeux | 27/07/2011

Les commentaires sont fermés.